Conseils pour visiter la montagne arc-en-ciel Vinicunca

Vinicunca ou la montagne des 7 couleurs est également connue sous le nom de Cerro Colorado ou montagne arc-en-ciel. En anglais, le « Rainbow mountain » et en espagnol « Montaña de los sietes colores ». C’est une attraction naturelle se trouvant dans la région de Cuzco, au cœur de la cordillère des Andes.

Elle est une magnifique montagne avec ses couleurs en arc-en-ciel, se situant au Pérou. Vinicunca est à une altitude de plus de 5 000 mètres. Ces 7 couleurs se sont formées par l’accumulation façonnée par des couches de sédiments depuis de nombreux siècles.

La couleur jaune est issue du soufre, le rouge provient de la rouille de l’oxyde de fer, le violet brun provient de la goethite ou de la limonite oxydée et la couleur verte est obtenue par le sulfate de cuivre ou le chlorite.

Une magnifique combinaison offrant un véritable jeu de couleurs les plus éblouissantes. Cette montagne est considérée par ces habitants péruviens comme une montagne sacrée, devenue un lieu de culte et d’offrandes.

Vinicunca est un endroit à paysage immanquable lors de votre voyage au Pérou. Alors, comment visiter le rainbow mountain ?

Les raisons de visiter la montagne des 7 couleurs

vinicunca-2702788_1280(1)

Par son aspect avec plusieurs couches de couleurs, cette montagne est vraiment une merveille du monde. Pour s’y rendre, il s’avère indispensable d’avoir un physique en bon état. Cette exigence est due à sa haute altitude, mais aussi son manque en oxygène qui peut être ressenti dès le départ.

Cette montagne est pourtant si séduisante par son caractère magique. Vous vivrez une expérience inoubliable. Une randonnée qui demande courage et endurance. Des paysages magnifiques, uniques et rares sur terre vous attendent tout là-haut, à une altitude de 5 000 mètres.

Les couleurs superposées dans des étages acidulés, c’est à Rainbow mountain que vous allez les rencontrer. Vous aurez le sentiment d’être comme dans une boutique de douceurs sucrées au goût piquant.

Les grains de poussière qui s’envolent de la montagne piquent délicatement le visage comme de petits grains de sucre. Sept couleurs équivalent à sept sensations. Prenez bien le temps de les savourer au sommet tant que vous en avez.

Vous allez être surpris de la merveille qu’offre la nature par ces variétés de couleurs. Le jaune paraît aussi acide au goût qu’à la vue, avec ces petites bandes citronnées. Lors de la montée finale, le regard endolori sera éveillé par ces petites bandes. Parsemée de soufre, la montagne affiche avec ambition l’or des dieux.

La poudre d’étoiles, qui descendait des cieux, ressemble à une étincelle sous les rayons du soleil. L’ORANGE, rare avec un safran vif, il attire tous les regards. Fascinante et surprenante, cette couleur se montre en bande fine sur la montagne, mais elle est abondante sur la crête. Mi-ocre, mi-agrume, il invite à l’incongru et à la surprise. Il se montre à la surface en gagnant des sommets d’altitude tout en étant encadré d’or et de poudre de rubis. Le ROUGE est comme de la poudre de rubis captive, intense et puissante. À cet ensemble acidulé, elle procure une force inédite.

Elle crie son audace et prend le pas sur les autres tonalités. La pluie et le brouillard font ressortir du rouge et le soleil domine avec un mouvement violent son cri. Ce cri qui a une forte ampleur et qui extermine les autres couleurs à jamais.

Le bleu est rarement exposé, pourtant, il se montre comme si c’est le seul lien entre la montagne et les cieux. Le ciel sans nuages, de teinte bleue cristalline, ne se reflète que dans une unique bande de couleur. Un cyan fin est tracé au crayon ou au pastel tout en subtilité et en harmonie. Un cyan se transforme parfois en mauve.

En solo, il se montre courageux face aux autres. Le vert, un peu le calme et intemporel, apparait aussi sur cette montagne. Ressemblant à la poudre d’émeraude, le vert entoure le bleu et le jaune, comme si ces deux couleurs ne sont pas destinées à se comprendre l’une l’autre.

Le vert brille sous les rayons solaires, il semble de petits éclats de jade saupoudrés sur les pentes de terre. Si sacré, qu’on se laisse captiver par ses reflets. Le marron ne se montre que sous les nuages qui apportent une douce ombre sur la crête de la montagne.

On croit alors entrevoir une terre aux reflets havane, lustrés comme un bois précieux, poli par le temps et des gestes précis. Et enfin, le GRIS, une couleur qui se montre ténébreuse, semble avoir été versé au tamis. Des cendres délicatement tombées en pluie qui tapissent de fines lames de couleur. Suffisantes pour créer un rendu spectaculaire.

Grâce à ces alternances de couleurs de l’arc-en-ciel, Vinicunca ou la montagne arc-en-ciel est devenu un endroit à couper le souffle. Mais que peut-on encore voir après la visite à Rainbow mountain ? À Cusco, il est indispensable de consacrer une journée pour la visite de la ville.

Des surprises vous attendent dans l’ancienne capitale du monde inca. Vous allez voir comme il est agréable de faire de la promenade dans ses rues d’une époque ancienne. La visite du quartier San Blas n’est pas à oublier, il se peut que ce soit le plus typique de la ville. À Cusco, il vous est proposé : la préparation d’un repas chez votre guide, il serait sûr qu’il deviendra votre ami.

Une deuxième journée sera consacrée à la visite des ruines incas de Sacsayhuaman, Puca Pucara, Q’enqo et Tambomachay. La première raison est que cela vaut la peine de faire de la balade même à pied. Ces ruines sont encastrées sur des collines se trouvant en haut de Cusco : même sans vue panoramique sur toute sa vallée, vous savourez également d’un écrin de verdure à quelques marches de la ville. Des lamas qui broutent paisiblement dans les champs sont à voir.

La mythique Vallée Sacrée des Incas s’offre également au rendez-vous. Elle se trouve à quelques kilomètres de Cusco. Les sites majeurs construits par les Incas peuvent être visités. Ils ont été édifiés afin d’organiser leur vie quotidienne. À ne pas manquer aussi, une visite de Moray et des salines de Maras en quad, puis Pisac, ses ruines et son marché inca coloré, et enfin, Ollantaytambo et sa forteresse en hauteur.

Les moyens pour se rendre à la montagne arc-en-ciel Vinicunca

peru-4531737_1280

Comment aller à la montagne arc-en-ciel se trouvant à Cusco, au Pérou ? Le vol Air France via Lima a une destination fréquente sur Paris-Cuzco. Des promotions s’offrent régulièrement sur Air France ou KLM.

Selon la saison, l’aller-retour varie de 800 à 1 200 € en éco. Vous pouvez donc vérifier, avec Skyscanner, comparateur de vols gratuit, le prix du vol selon votre aéroport. Avec le site Opodo également, vous pouvez contrôler le prix en particulier avec les réductions permanentes de Opodo Prime.

Sur une même journée, de nombreuses options de vol sont offertes par LATAM, une compagnie régulière. Assez pratique pour prendre en correspondance depuis votre vol transatlantique.

Notez bien qu’en prenant votre vol séparément de votre vol international, vos bagages doivent être récupérés à Lima et vous devrez refaire un chek-in. Il vous en faut donc du temps. En low-cost, moins chers, il y a les vols intérieurs de Viva Air, Peruvian Airlines et de Star Peru.

Vous êtes maintenant arrivés sur place. Plusieurs itinéraires sont possibles si vous voulez vous rendre à la montagne des 7 couleurs Vinicunca. Il y a d’abord l’itinéraire par Cusipata. Une nouvelle route accessible depuis janvier 2018 qui vous permet de vous rapprocher bien plus près de la montagne arc-en-ciel.

De ce côté-là, vous devez faire une marche de 1h30 pour y arriver. C’est le chemin le plus court et le plus rapide à prendre et aussi le plus accessible. Et après, il y a l’itinéraire classique par Pitumarca.

C’est la route habituelle qui vous conduit jusqu’au départ de Vinicunca se situant à une altitude de 4 500 mètres. Pour atteindre donc la montagne aux sept couleurs, il vous faut encore escalader 500 mètres de dénivelés. La durée de marche compte 4 heures depuis ce point. Notez bien que pour ces deux cas, la route est une piste en terre.

gngn

Ce n’est pas si difficile d’y parvenir, mais ce qui la rend compliquée c’est que la route est très étroite rendant les croisements difficiles.

Il faut donc être prudent et concentré si vous voulez y aller en voiture par vous-même. Dans ce cas, la durée de votre voyage est d’environ 3 heures, quel que soit l’itinéraire choisi depuis Cuzco. Plusieurs options s’offrent pour vous si vous voulez vous rendre à cette magnifique montagne aux sept couleurs. En premier lieu, une excursion à la journée à Vinicunca.

Pour ceux qui n’ont pas le temps, il est quand même possible de se rendre à Rainbow mountain grâce à cette option. Au départ de Cuzco, la journée semblerait être longue. De nombreuses agences organisent ces tours en partant à 4h du matin et avec un retour à 16h sur Cuzco.

Pour ce type d’excursion qui est à la journée, il vous faut 80 soles par personne. La deuxième option c’est l’excursion de 2 jours à Vinicunca. Sur Cuzco, des agences suggèrent des excursions de deux jours et une nuit en refuge pour la visite de la montagne.

Une bonne option pour ceux qui ont plus de temps. Vous pouvez profiter des paysages magnifiques de la montagne et jouir des moments plus seuls en échappant à la foule de touristes. Et la troisième option c’est le Trek de l’Ausangate.

Plusieurs itinéraires variant de 4 à 7 jours sont valables comme pour tous les treks. Ce trek à variété de paysages époustouflants vous fera décoller à une altitude de 5 000 mètres entre pics de plus de 6 000 mètres et escalader la montagne colorée. La montagne arc-en-ciel est un endroit touristique très attractif au Pérou.

Il est fort probable de voir une foule faisant la queue pour s’y rendre. Le plus idéal pour visiter Vinicunca c’est de le faire en groupe seul loin des foules de touristes dans des endroits uniques. Voici quelques conseils pour pouvoir éviter la foule et profiter pleinement de votre excursion.

Primo, il faut éviter de prendre les tours classiques qui se vendent à Cuzco en partant à 4h du matin. Prenez un taxi ou une navette privée au cas où vous êtes au nombre de moins de 6 personnes, c’est moins cher que de prendre un tour.

Réservez le taxi et ajustez votre départ à 8h de Cuzco et une arrivée à 11h sur le parking du site par l’itinéraire de Cusipata. Deuxio, pensez maintenant à l’exploration de la vallée rouge avec une vue magnifique. Vous serez surement seuls au monde du fait que personne ne veut trop marcher alors que c’est un endroit majestueux.

Et tertio, il faut revenir à la montagne arc-en-ciel vers 15h pour pouvoir jouir du coucher du soleil tout en étant dans le calme et seul. Si vous êtes malins, vous n’auriez pas besoin d’un guide pour parvenir à Rainbow mountain. Le chemin qui y mène est très visible et vous ne risquez pas de vous égarer vu la foule.

Il est très important d’avoir une très bonne forme physique en prenant l’itinéraire depuis Pitumarca ; la randonnée dure 4 heures. Pour les moins sportifs, il est préférable d’accéder à la montagne par l’itinéraire Cusipata pour réussir à l’escalader.

Pour les gens qui veulent choisir une agence pour les emmener, c’est une bonne option. Le transport, le petit déjeuner, le guide sont prévus. Pourtant, votre temps sera limité, et surement, vous n’auriez pas le temps de passer à la vallée rouge. En plus de cela, vous ne serez pas seul sur le site, il y aura tant de monde.

Vous pouvez également louer un cheval au cas où vous ne voulez pas trop vous fatiguer ou avez de problème de mobilisation. Le prix d’une location de cheval sur place est de 50 soles l’aller soit l’équivalent de 14 euros, et de 70 soles l’aller-retour ce qui est environ de 20 euros.

Notez bien de demander ce que vous voulez avant de partir. Certains propriétaires de chevaux ne font que l’aller seulement, mais pas d’aller-retour. Et fais attention, les chevaux ne montent pas jusqu’au sommet. La dernière côte est à faire à pied, c’est une vraie montée.

Les choses à savoir et à faire pour jouir de la visite de la montagne arc-en-ciel

needpix

De nombreux voyageurs ne savent pas qu’il faut se promener pour profiter de la beauté de Vinicunca. Certains sont surpris à leurs arrivées. Le temps de marche est d’environ 4 à 6 heures en aller-retour.

Dans ce cas, il faut donc avoir une bonne condition physique. Si vous avez de problème en montant en altitude, il faut vous préparer, boire du thé du coca, sont des astuces à conseiller.

Si vous n’avez pas envie de faire de la marche, ou bien tout simplement, vous êtes à mobilité réduite, ne vous inquiétez pas ; les habitants louent des chevaux. Le coût d’une location d’un cheval est aux environs de 30$ à 40$ selon les propriétaires. Des fois, soyez conscient qu’il y a bien des jours susceptibles de ne pas y avoir de chevaux, vu le nombre de touristes qui s’y rendent.

De ce fait, si vous voulez monter à cheval pour la montée à la Montagne, avec l’agence de voyages, vous pouvez leur demander de réserver pour vous des chevaux. C’est donc l’agence qui va communiquer avec les habitants du lieu et c’est sûr de pouvoir réserver. Et concernant l’entrée à la montagne, le coût est de 10$.

La visite dure environ 15 heures et même plus. Elle commence vers 4h du matin. Et pour le Tour, le prix à la montagne varie selon la qualité du service offert. Il peut aller de 30$ à 50$. Vous avez le choix de voyager seul ou de consulter une agence de voyages.

Cette dernière est recommandée, car avec celle-ci, vous avez un guide qui pourrait vous donner rapidement des conseils ou aide en cas de besoin. Il fait froid tout là-haut parce qu’on monte en altitude. Le meilleur pour visiter la montagne arc-en-ciel est d’avril à septembre.

C’est la saison sèche de la région. Sachiez que la visite en haut de la montagne des 7 couleurs n’est pas faite pour les femmes enceintes. Les personnes qui ont des problèmes cardiaques sont eux aussi à exclure de cette visite. Alors, de préférence, il faut avoir plus de 13 ans pour pouvoir grimper en haut de cette montagne multicolore. Le trek est difficile, vous êtes prévenus.

Si vous n’avez pas l’habitude d’alpinisme ou de trek en altitude, vous allez certainement le ressentir : le manque d’oxygène se montre vite. Il faut de l’effort pour réussir, vous seriez vite essoufflés. Écoutez votre corps, prenez des pauses régulières pour reprendre le souffle.

xwn

Le mal de tête vous attaquera vite et ne vous quittera pas avant votre retour à Cuzco, si vous vous forcez à marcher. Il faut donc se rafraîchir la gorge toutes les demi-heures, prendre deux ou trois gorgées d’eau.

Le soleil et le manque d’oxygène vous épuiseront très vite. Forcez-vous donc de boire même si vous n’avez pas envie. Cela vous hydratera et vous aidera à mieux respirer. Et lorsque vous seriez tout en haut de la montagne, ne restez pas plus de 25 minutes là-bas.

À cette altitude de 5 200 mètres, l’oxygène se fait rare, vous risquerez de vous évanouir. Il faut donc être prudent et suivre les conseils de votre guide. Le parcours avant le sommet se fait alors en trois étapes pour ne pas trop s’épuiser. Le parcours commence à la petite cabane de bois où vous payez le droit d’accès. Le premier tiers du chemin est une pente douce. Le second tiers est plutôt une zone plate, endroit sur lequel il faut reprendre le souffle. Ensuite vient le dernier tiers, la partie la plus difficile à escalader dont la pente est la plus remarquée.

Pour compléter votre visite, il est conseillé de bien s’équiper lors de celle-ci. Vêtements chauds, chaussures de randonnée, petit sac à dos pour contenir de l’eau, veste de pluie ou ponchos en plastique, pôles de randonnée, crème solaire, lunettes de soleil indice UV4 et argent supplémentaire.

Ce sont les accessoires utiles pour votre randonnée. Mais de préférence, il est conseillé de se mettre Léger. Vous marcherez plus à l’aise si votre sac à dos est léger. Il ne fait pas chaud et le vent souffle froid.

Malgré cela, dans certains passages, et avec l’effort, vous vous échaufferez et ressentiriez la chaleur du soleil sur votre peau. Des vêtements faciles à retirer sont indispensables. Et vu la montée en altitude, les rayons du soleil ne font pas cadeau, il faut prévoir de vous mettre de la crème solaire SPF50. Lors de votre ascension, prenez le temps.

Les pauses régulières sont nécessaires pour reprendre le souffle. Et pas de panique, le bus vous attendra. Finalement, en ce qui concerne l’endroit où se loger, il vous est conseillé de séjourner au centre de la ville. Se loger à l’Hôtel Kamila Lodge s’avère un excellent choix du fait qu’il est près du centre-ville historique, dans un endroit sûr de jour comme de nuit offrant une vue ancienne.

La salle de bain comporte une douche avec de l’eau chaude. Du thé et de l’eau chaude sont offerts dans deux salons différents disponibles de jour comme de nuit pour vous réchauffer. Seulement, l’isolation semble un peu un petit problème dans cet hôtel comme dans tous les autres d’ailleurs. Il n’y a pas de chauffage dans les chambres donc il faut prévoir des vêtements chauds pour dormir. Le coût de la location, pour deux personnes, la nuitée est de 40$.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s