Quelles sont les 7 merveilles du monde ?

Les 7 merveilles du monde, ce sont des chefs-d’œuvre de l’art antique, des monuments extraordinaires jamais édifiés. Elles sont qualifiées de merveilles du monde grâce à ces réalisations architecturales si extraordinaires.

Toutes ont ses particularités et mettent en valeurs leurs commanditaires et les génies de leurs bâtisseurs. Elles sont reparties à travers le monde Hellénique, en Afrique du Nord et en Asie mineure.

Leur légende a été divulguée par les artistes, les grands voyageurs et érudits attirés par les prouesses architecturales, les défis de pesanteurs, les richesses décoratives, … En 2007 sont venues les 7 nouvelles merveilles en complétant la liste canonique.

La New Seven Wonders Foundation est à l’origine de l’établissement de cette liste. Et en 2011, élues par cette dernière, 7 autres nouvelles merveilles du monde naturel viennent aussi faire surface.

Toutes ces merveilles méritent d’être découvertes, visitées et protégées.

Les 7 merveilles du monde antique et leurs caractéristiques

Kheops

En première position de ces 7 merveilles du monde se trouve La Pyramide de Khéops à Memphis (aujourd’hui à Gizeh) en Égypte. La pyramide de Khéops a été édifiée à Memphis au IIIe millénaire avant notre ère par les égyptiens de l’antiquité. Elle est présumée le tombeau du pharaon Khéops.

C’est la pyramide la plus haute et la plus massive construite pendant longtemps. Sa base est un carrée de 440 coudées royales anciennes équivalent à environ 230,5 mètres. Elle était haute de 146,58 mètres mais l’érosion l’a réduite en la ramenant à 137 m.

Cette merveille est la plus vieille et la seule à avoir pu traverser les âges aujourd’hui.

babylone

Ensuite viennent Les Jardins suspendus de Babylone. Nabuchodonosor II, roi de l’empire Néo-babylonien serait à l’origine de la construction des jardins suspendus au VIe siècle avant notre ère. Son idée a été de rappeler à sa femme, Amytis de Médie, les montagnes boisées de son pays natal.

Aujourd’hui, Babylone est devenu l’Irak. Les jardins n’y sont plus. Cette merveille du monde est la plus sujette à caution. Aucune trace de l’existence de cette merveille n’a pu être trouvée malgré de nombreuses recherches. Ont-ils vraiment existé, est ce que les fouilles étaient faites aux bons endroits, ou s’ils étaient fondés ailleurs ? En tout cas, nous n’avons pas de réponse précise à ces questions.

statut

Après, La Statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, en Élide, en Grèce. La statue de Zeus a été construite avec du bois et décorée par de l’or, d’ivoire, de bronze, de verre et de diverses matières. C’est pour cela qu’elle est appelée Statue de Chryséléphantine. Parmi les 7 merveilles du monde, elle est la seule à se trouver dans le monde occidental. Selon les écrits, cette statue représente une grande valeur chez le monde grec.

Elle évoque le dieu assis sur son trône. Elle aurait été bâtie en Grèce au Ve siècle avant notre ère. Le sculpteur Phidias serait à l’origine de cette merveille en 436 avant J.-C. Mais hélas, cette merveille a disparu en 475 à cause d’un incendie après avoir été déplacée à Constantinople.

mausole

Ensuite, Le Mausolée d’Halicarnasse ou le tombeau de Mausole en Carie (en Turquie actuelle) se met en quatrième liste. Mausole, est un gouverneur de Carie, une région d’Asie mineure, faisant partie de l’Empire achéménide perse. C’est en son honneur que fut construite cette merveille au IVe siècle avant notre ère, dans la ville d’Halicarnasse.

Ce tombeau s’illustrait par ses mensurations et surtout par sa décoration et les sculptures qui l’ornaient. Tombant en ruine à partir du XIIe siècle, elle finit par disparaitre définitivement. Aujourd’hui, la ville s’appelle Bodrum et c’est devenu une destination touristique turque bien connue.

flick

Le Temple d’Artémis à Ephèse en Ionie (Turquie actuelle) en cinquième liste. Artémis est une déesse grecque de la chasse et de la lune. Le temple appelé aussi Artémision fut construit en Ionie au VIe siècle avant notre ère et est décrit comme le plus grand sanctuaire lui étant dédié.

Les écrits rappellent ses dimensions immenses et ses riches décorations contribuant à sa renommée. Un incendie volontaire en – 356 a fait disparaitre ce monument. Il fut reconstruit et puis une nouvelle fois, ravagé au Ve siècle.

rhodes

Et après le temple, le Colosse de Rhodes ou la statue en bronze d’Hélios sur l’île grecque. Au IIIe siècle avant notre ère, la statue d’une grandeur extraordinaire de Rhodes a été édifiée sur l’île grecque. Faite de bois et de bronze, elle représentait le dieu Hélios, dieu grec du Soleil. Selon les écrits, elle s’est mise en valeur par sa taille énorme dépassant les 30 mètres.

Un siècle plus tard après sa construction, un tremblement de terre l’aurait fait tomber en pièces. Aucune trace de cette merveille n’a pu être trouvé aujourd’hui malgré les écrits qui disent que la statue brisée serait restée sur place.

Mais le Colosse de Rhodes pourrait bien revoir le jour grâce à l’idée d’un projet monumental vers une version plus moderne dans les années 2000.

alexandrie

En dernière liste se trouve le Phare d’Alexandrie ou la tour-fanal de Pharos en Égypte. C’était au IIIe siècle avant notre ère que fut bâti en Égypte le phare d’Alexandrie. C’est la plus récente des 7 merveilles du monde antique. Il s’agit d’un phare de taille énorme, construit avec de la pierre, à l’architecture caractéristique. C’est un bâtiment de forme monolithique mesurant 135 mètres de haut, de 3 étages. Sa construction durait une quinzaine d’années. Le but de cet édifice à mensurations imposantes était de guider les marins au niveau des côtes d’Alexandrie.

C’est aussi une marque de puissance de l’Égypte. Il a servi à propager le nom d’Alexandrie dans le monde. Étant plus que détérioré pendant des siècles sans avoir eu d’entretien. Suite à un tremblement de terre, il aurait existé jusqu’au XIVe siècle avant d’être définitivement rayé de la carte.

Si aujourd’hui, il n’en reste plus qu’une seule des merveilles du monde antique : La Pyramide de Khéops, notre planète en abrite beaucoup d’autres. Classés comme trésors architecturaux, artistiques et historiques, les 7 merveilles du monde désignent les créations humaines les plus spectaculaires de la planète.

La New Seven Wonders Foundation a lancé un vote des internautes pour contribuer à l’établissement d’une nouvelle liste des sept nouvelles merveilles du monde.

Cette liste a été sélectionnée parmi 21 sites, 7 d’entre eux sont élus, les plus fascinants de l’histoire de l’humanité. Ils méritent d’être découverts. Ces 7 merveilles sont éparpillées à travers 4 continents.

Trois merveilles se trouvent en Jordanie, Inde et Chine pour le continent Asiatique. Une se trouve en Italie pour le continent européen ; deux autres se situent au Pérou et au Brésil pour l’Amérique du Sud et une au Mexique pour l’Amérique du Nord.

Les 7 merveilles du monde moderne et leurs particularités

china-95571_1280

La Grande Muraille de Chine se met en première position. La Grande Muraille est construite comme étant un mur de défense pour protéger la Chine contre l’invasion des barbares venant du Nord. Elle est un vestige antique, sa construction s’est étalée sur plus de 2 000 ans.

C’est le fondateur de la dynastie Qin qui est à la source de cette construction en reliant des fortifications déjà existantes. En termes de longueur, surface et masse confondues, elle est la plus grande architecturale et la plus importante structure construite par l’homme.

Sa hauteur est de 6 à 7 mètres et fort de 4 à 5 mètres de large. L’UNESCO a classé la Grande Muraille à son patrimoine mondial depuis 1987. Elle est construite en terre, en pierre ou en brique, parcourant environ 6 700 kilomètres de la frontière de Corée allant au désert de Gobi.

Le nombre de soldats, de paysans et de prisonniers ayant contribués pour venir à bout de cet immense chantier a été estimé entre 30 000 et 1 200 000. Chaque année, cette merveille attire 15 à 16 millions de visiteurs venus des quatre coins du monde grâce à sa grandeur architecturale et aux légendes qui l’entourent.

petra-4982346_1280

La cité de Pétra, en Jordanie qui suit la Grande Muraille en deuxième liste. Pétra, venant du mot grec signifiant « pierre », est une ville entièrement creusée dans la roche. La cité perdue de Pétra est un trésor naturel façonné par des canyons, des falaises et des belvédères aux grès de mille couleurs. C’est ce qui fait d’elle une merveille naturelle. Mais aussi, c’est une merveille architecturale grâce à ses tombeaux sculptés dans la roche des montagnes par les nabatéens.

Elle a été créée vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. et abandonnée entre 700 et 800 ans ap. J.-C. à cause des modifications des routes commerciales et les cataclysmes naturels. L’UNESCO a classé Pétra à son patrimoine mondial en 1985 et puis parc national archéologique. Al-Khazneh, le monument le plus célèbre de Pétra, le Trésor. Vous pouvez apercevoir cette merveille dans les aventures de Tintin intitulé Coke en stock, le film Indiana Jones et la Dernière croisade de Spielberg.

christ-the-redeemer-2663841_1280

Et après, La Statue du Christ rédempteur à Rio de Janeiro au Brésil se faufile en troisième liste. En 1931, le Brésil inaugure son centième anniversaire d’indépendance et c’était en ce moment que cette merveille fut érigée. La statue a été offerte par la France à la ville de Rio de Janeiro dont le sculpteur est Paul Landowski. C’est un véritable emblème pour le Brésil.

Il a fallu presque 9 ans pour sa construction. Elle se trouve en haut du mont Corcovado et mesure 38 mètres de haut. Elle est devenue un monument historique en 1973. Elle a été construite au cœur du parc national de la forêt de Tijuca et domine Rio depuis une altitude de 710 mètres.

C’est l’une des plus grandes statues du genre au monde. Sa masse pèse environ 1 145 tonnes. La tête, mesurant 3,75 mètres, à elle seule a une masse approximative de 30 tonnes et chacune des mains de 8 tonnes dont la largeur de la tunique est de 8,50 mètres.

L’envergure entre les deux mains est de 28 mètres. A côté de cette colossale sculpture religieuse, on ne peut que se sentir tout petit et on peut découvrir toute la ville de Rio et la baie de Guanabara.

peru-143875_1280

Le Machu Picchu à Cuzco au Pérou est en quatrième place. Le site Inca du Machu Picchu a été découvert au Pérou par l’américain Hiram Bingham en 1911 lorsqu’il a été oublié depuis plusieurs siècles. Il signifie « vieille montagne » en langue Quechua, faisant partie de la famille des cités perdues.

C’est une ancienne cité du XVème siècle se reposant sur un promontoire rocheux unissant les monts Machu Picchu et Huayna Picchu, sur le versant est des Andes centrales. Cette cité Inca est vraiment fascinante, son implantation est protégée dans un écrin naturel. Le Machu Picchu est une œuvre maîtresse de l’architecture Inca.

Il est perché à une altitude de 2 438 mètres, au sommet d’une montagne envahie par la brume. Cette ville-citadelle est composée d’habitations royales et de temples, ceux-ci sont entourés de terrasses et de canaux d’irrigation. Ses mystères nous surprennent.

Étant édifié dans la Vallée Sacrée entre les Andes et la forêt amazonienne, il offre à ses visiteurs un enchantement inoubliable et est déclaré Patrimoine Culturel de l’Humanité. Les historiens se posent toujours la question sur les origines de ce célèbre village en pierre ; est-ce un sanctuaire religieux ou bien un lieu de résidence de l’empereur inca Pachacutec ? Des doutent se posent.

chichen-itza-2328945_1280

En cinquième liste vient le site archéologique de Chichén Itza à Valladolid au Mexique. Le site archéologique de Chichén Itza est aussi appelé « La cité des sorciers ». L’architecture maya est reconnaissable avec sa structure pyramidale. Il fut érigé au Xe siècle en hommage à la divinité Kulkulcan, le fameux Serpent à Plumes. Se trouvant sur le territoire mexicain, c’est une ancienne ville Maya abandonnée plusieurs fois. Son implantation en région aride s’explique par la présence de puits naturels souterraine.

Cette source d’eau a donné son nom Chi Chén signifiant « près du puits ». Il hérite de la richesse culturelle des différents peuples qui l’ont habité. Chichén Itza figure parmi les sites de grandes valeurs et les plus visités du monde. Il fût l’un des plus grands centres mayas de la péninsule du Yucatan.

Grâce aux différents peuplements, la ville fût embellie de temps en temps. Le temple des Guerriers, El Castillo et l’observatoire circulaire ou l’El Caracol subsistent encore. La plupart du site est ruinée à cause de différents invasions, pillages ou abandons au fil du temps. El Castillo, une pyramide en terrasses de 24 mètres de haut avec 365 marches, est son édifice le mieux préservé du Mexique.

colosseum-526244_1280

Le Colisée de Rome est en sixième dans cette liste des 7 merveilles du monde moderne. Le Colisée de Rome a été construite en 80 ap. J.-C. et il a été modifié entre 1981 et 1996.

C’est un amphithéâtre, le plus grand de l’Empire romain, qui peut accueillir jusqu’à 75 000 spectateurs. Il est situé dans le centre de la ville de Rome. Autrefois, le Colisée fut un lieu de spectacles et de divertissements pour les combats de gladiateurs, massacres d’animaux sauvages, exécutions publiques, courses de chars et reconstitutions théâtrales de célèbres batailles durant l’Empire Romain.

Il a été actif presque 500 ans ; les derniers jeux se prolongeaient encore jusqu’au VIème siècle. Dans le sous-sol du Colisée abrite un hypogée. C’est un réseau de galeries creusés sous le Colisée.

Avec un système d’ascenseur et de poulies, il servait à accéder dans l’arène hommes, accessoires et animaux. Des milliers de touristes passent à Rome, chaque année, pour visiter cette grande œuvre de l’architecture et de l’ingénierie romaine. Aujourd’hui, il est en état de ruine malgré les dommages dus aux tremblements de terre au fil des siècles.

Mais il reste toujours attractif et demeure l’un des plus beaux exemples d’architecture romaine à ce jour par ses voûtes, ses arches et la forme elliptique de ses amphithéâtres. De plus, au XVIIIe siècle, le pape Benoît XIV l’a transformé en lieu saint après avoir inventé le mythe de martyrs chrétiens en ces lieux. C’est à la fin du XIXe siècle que le Colisée fut restauré et protégé.

india-866692_1280(1)

Et en dernière de cette liste, le Taj Mahal en Agra, en Inde. Le Taj Mahal ou « Palais de la Couronne » en indien est une tombe, un mausolée de marbre blanc. Il est situé à Agra, au nord de l’Inde, près de New Delhi. Ce n’est donc pas un palais. C’est l’édifice le plus influent de toute l’architecture indo-islamique. Il a été bâti en mémoire de Arjumand Bânu Begam appelée aussi Mumtaj Mahal, épouse de l’Empereur moghol Shâh Jahân suite à sa demande.

C’était en 1631 que fut commencée sa construction, année où l’épouse de l’Empereur est morte. Il repose près d’elle dans la chambre funéraire. En 1996, le Fond Mondial des Monuments l’a classé comme l’un des sites portant des menaces les plus graves au monde à cause des dommages subis par la pollution environnante.

Aujourd’hui, il est à priori tiré du danger grâce aux mesures de protection mise en place. Pour accéder au Taj Mahal, il vous en coûtera 950 Roupies (aux environs de 17 euros), après voir passé une porte monumentale de grès rouge et de marbre blanc. Le lieu est fermé le lundi. Pour bien jouir des moments agréables et profiter pleinement de la région, il est conseillé d’y passer entre octobre à mars.

Au cours de l’histoire, si l’humanité a édifié des œuvres impressionnants, il y aussi les splendeurs que la nature nous a offert. Une liste de 7 merveilles du monde naturel a été établie en 2011 par la New Seven Wonders Foundation à Zurich. Pour rendre hommage à ces phénomènes naturels exceptionnels, voici la liste des 7 merveilles du monde naturel.

Les 7 merveilles du monde naturel

rio-1841419_1280(1)

L’Amazonie en Amérique du Sud, une forêt qui recouvre une grande partie du territoire nord-ouest brésilien, s’étendant en Colombie, au Pérou et sur d’autres pays sud-américains. C’est la plus grande forêt tropicale du monde, autrefois appelée le poumon de la terre.

Malgré les incendies en 2019, elle est exposée à de grave danger.

vietnam-4236430_1280

En deuxième liste se trouve la Baie de Ha Long au Vietnam. C’est une vaste baie naturelle d’eau marine de plus de 43 000 hectares. Elle est connue pour ses eaux turquoise et ses milliers d’îles imposantes en roche calcaire couverte de forêt tropicales.

C’est une des plus importantes destinations touristiques au Viet Nam.

iguazu-322695_1280

En troisième place, les Chutes d’Iguazu situées entre le Brésil et l’Argentine. Ce sont une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco en 1984.

jeju-74956_1280

L’île de Jeju se met en quatrième position. Elle est située en Corée du Sud.

Elle a une grande réputation grâce à ses stations balnéaires et son paysage volcanique comprenant des cratères et tunnel de lave ressemblant à des grottes.

komodo-1127251_1280

L’île de Komodo se trouvant en Indonésie rejoint la liste. Elle est connue pour sa faune endémique unique au monde et ses mystérieux résidents, les dragons de Komodo. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco en 1991.

table-mountain-3594548_1280

La montagne de la Table, en Afrique du Sud se met au sixième rang. C’est un massif de la province du Cap-Occidental qui surplombe la ville du Cap. Elle fait partie d’un parc national reconnu pour sa biodiversité unique et constitué de faune et de flore indigènes de l’Afrique du Sud. Sa superficie au sommet atteint les 3 km2.

RIVER

Et en dernière liste des 7 merveilles de la nature se joigne le Parc national Puerto Princesa qui se trouve aux Philippines. Le parc abrite une rivière souterraine qui offre un paysage karstique spectaculaire en se jetant dans la mer et subissant l’influence des marées. Il réunit l’un des ensembles de grottes les plus impressionnants au monde.

Les 7 autres joyaux architecturaux

angkor-wat-temple-934094_1280

D’autres joyaux architecturaux existent aussi, malgré, ils ne sont pas classés parmi les merveilles.

Ce sont : les Temples d’Angkor se situant au Cambodge. Les énigmatiques structures en pierres de Stonehenge, en Angleterre, les vestiges de l’Acropole d’Athènes, se trouvant en Grèce. Ensuite, les surprenantes moaï, les statues géantes de l’île de Pâques au Chili, le Temple bouddhiste Kiyomizu-dera, au Japon. Et après, la forteresse du Kremlin à Moscou. Et enfin, le Palais de l’Alhambra à Grenade, en Espagne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s